Un laxatif pour maigrir ? Attention !

Maigrir ne rime pas toujours avec privation. Pour s’alléger de ces kilos superflus qui gâchent l’harmonie de la silhouette ou remettent en question le bien-être, il existe, en effet, d’autres moyens : les laxatifs en font partie.

Connotant un caractère très clinique, le mot peut faire frissonner ou, au contraire, rassurer par son côté médical. Quoi qu’il en soit, un petit tour d’horizon s’impose pour bien connaître cet autre synonyme de maigrir.

Qu’est-ce qu’un laxatif ?

Ceux qui assimilent le laxatif à l’univers médical ont parfaitement raison car il est avant tout un médicament. Sa spécificité réside dans le fait qu’il n’est pas destiné à guérir une maladie bien définie, comme ses congénères. Son rôle consiste, d’une part, à accélérer le transit intestinal, et d’autre part, à ramollir les selles. De ce fait, il est aisé de conclure que les laxatifs ne s’absorbent pas de façon anodine étant donné qu’ils veillent à régler les problèmes de constipation.

Ce médicament a donc un effet purgatif, c’est-à-dire qu’il provoque l’évacuation des selles. De nos jours, les laxatifs sont utilisés par les adeptes de la minceur qui voient en eux une autre vision sur la manière de perdre du poids.

Comment le laxatif peut-il faire maigrir ?

La manière dont le laxatif fait maigrir ceux qui l’absorbent repose principalement sur le fait qu’il évacue ce que l’on a pu ingurgiter. D’où une perte de poids. Petit aperçu du processus : optimisant le processus du transit intestinal et ramollissant les selles, le laxatif provoque donc l’élimination de ces dernières. De cette manière, les organes intestinaux se vident très rapidement de leur contenu. Ainsi l’organisme ne retient quasiment pas les apports des aliments que l’on a avalés.

Il faut toutefois préciser que pour faire maigrir de façon significative, la prise de laxatifs ne se limitera pas à une unique expérience. Bien entendu, dans ce cas, quelques grammes s’envoleront mais ils referont rapidement surface puisque l’organisme cherchera à compenser cette perte. Ainsi, le médicament doit être pris pendant un laps de temps. La fréquence variera selon les objectifs.

Types de laxatifs

Les laxatifs peuvent être absorbés par voie orale ou choisir la voie rectale (lavement, micro-lavement ou suppositoire)

Les laxatifs par voie orale

Les laxatifs de lest. Issus de substances naturelles, ils possèdent cette spécificité qui est de ne pas se dissoudre dans l’organisme une fois qu’on les a absorbés. Ils ne se digèrent donc pas mais ont pour fonction d’absorber l’eau du corps, augmentent, de ce fait, la quantité de selles et en optimisent l’élimination.

Par leur caractère imbibant, ils peuvent au tout début de leur prise donner naissance à des effets indésirables tel le ballonnement, par exemple. L’organisme s’habitue crescendo à ce processus et permet donc de prendre ce médicament sur une période plus ou moins longue.

Dans l’optique de ne pas déséquilibrer le système digestif, il serait judicieux d’accompagner leur ingestion d’une grande quantité d’eau et/ou d’amalgamer avec un complément alimentaire à base de son de blé ou de yaourt.

Les laxatifs osmotiques. Proche des laxatifs de lest par le fait qu’ils s’imprègnent de l’eau contenue dans l’organisme, ce type agit toutefois de manière différente : oeuvrant par osmose, comme sa dénomination l’indique, il attire donc l’eau vers l’intestin pour rendre plus important le volume de selles. Souvent à base de sel ou de sucre, il peut prendre un à deux heures ou un à deux jours pour faire effet. Ce délai variera en fonction de la préparation. La durée de sa prise aussi peut aussi être sujette à variation étant donné que cela dépendra aussi de ce dernier facteur. Il est toutefois déconseillé de l’absorber sur une durée très étendue car il peut provoquer une accoutumance.

Les laxatifs lubrifiants. Fidèle à leur appellation, ils agissent au niveau des organes intestinaux pour lubrifier les selles et, par conséquent, faciliter leur évacuation. Une fois ingurgités, ils n’augmenteront aucunement les apports caloriques et ne seront pas non plus absorbés par l’organisme.

A base d’huile minérale (paraffine ou vaseline), ils sont déconseillés pour une utilisation à long terme eu égard à leurs effets indésirables : ils peuvent amoindrir l’absorption des vitamines liposolubles ou donner naissance à des problèmes au niveau du poumon.

Les laxatifs par voie rectale

Ils peuvent se classer en deux catégories.

Les suppositoires possédant une propriété émollient, c’est-à-dire qui vise à ramollir les selles, d’une part. Et, d’autre part, le lavement qui œuvre par un effet osmotique.

Ce type de laxatifs requiert normalement les conseils d’un médecin pour ne pas avoir à se tromper sur la dose, dans le cas des suppositoires, et son intervention dans le cas d’un lavement.

Inconvénients de la prise de laxatifs

Il est acquis qu’absorbé en quantité importante, le laxatif joue un rôle dans le processus d’amaigrissement étant donné que les nutriments n’ont pas le temps d’être ingérés par l’organisme.

Ingérer ces médicaments dans le but de maigrir implique qu’il faut le faire sur une période plus ou moins longue et en prendre une certaine quantité. Or, les laxatifs en absorbent l’eau, « éponge » aussi les sels minéraux (le potassium, en particulier). La déshydratation, la syncope et le vertige, les problèmes cardiaques deviendront alors des risques inhérents à leur prise.

Par ailleurs, il est prouvé que leur absorption n’agit aucunement sur les tissus adipeux dans le cas d’un excès de poids. En d’autres termes, les laxatifs n’ont aucun effet sur la graisse stockée par le corps avant leur prise. Ceci implique que ces médicaments font perdre de l’eau, du poids jusqu’à un certain seuil, mais s’avèrent inefficaces à la longue. En outre, ils irritent la muqueuse du colon. Ce qui provoque une sorte de colite chronique difficile à soigner.

En définitive, efficaces dans les premiers temps de leur prise, les laxatifs ne font plus perdre du poids au fur et à mesure que la période de leur absorption avance. Par ailleurs, ils peuvent s’avérer dangereux pour la santé en donnant naissance à des effets très indésirables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *